LA COUR EN DÉCEMBRE

 

 

Les voitures qui passent.

Le frottement des blousons.

La soufflerie.

Un chien qui aboie.

Des rires étouffés.

Un stylo qui tombe.

Un tout petit avion qui fait un bruit de tondeuse.

 

Pas un oiseau.

 

Après-midi de bel hiver lumineux, lumineux. Nos ombres démesurées ne faisant aucun bruit.

 

Même les corneilles passent en silence, 

puis un cahier claque, jeté à terre.

 

Le prof aussi, d'une certaine manière, jeté à terre.

 

Le toit là-haut est une vague; un oiseau marin a crié. Les enfants jouent comme à la plage, et ces voix alors qui résonnent comme des souvenirs de vacances font découvrir les propriétés acoustiques de l’avant-toit, à l’endroit même où les rougequeues ont laissé leur nid.

 

Cour vide. Nid vide. Dernier cours et dernière image :

 

Trois heures au clocher

la lumière passe encore

à travers les bambous.

 

12 décembre 2013