Index de l'article

 

 

« LA POÉSIE, C’EST VOIR ! »

 

Salleoctobre2015corneille

 

« La poésie, c’est voir ! » a écrit l’élève sur sa feuille – alors je vais à la fenêtre « pour voir, leur dis-je, si la poésie s’y trouve ».

À ce moment précis une corneille – noire, naturellement – semble jaillir de l’écharpe de brume qui entoure Bramefarine et, volant en vrille au-dessus du parking, largue un objet à la suite duquel elle se laisse littéralement et verticalement tomber, les ailes en parachute. L’objet percute le bitume et commence à rouler : c’est une noix, que la corneille vient déguster sous nos fenêtres.

Le cours ordinaire du cours est oublié. Tout le monde (ou presque) a quitté sa place pour se coller aux vitres.

« La poésie, c’est voir. »

 

6 octobre 2015