Index de l'article

 

 

 

LE COULOIR

 

Couloir08092016 

 

Au bout du couloir c'est l'angoisse. Passereau égaré au milieu de la colonie des goélands et des sternes, tu te fais tout petit, tu rases les murs, tu caches ta tête dans tes plumes. À force de pâlir tu finiras peut-être par disparaître ?

On a parlé à ton propos d'agoraphobie, puis de phobie scolaire parce que tu ne voulais plus venir du tout ; mais pour l'instant tu as juste peur parce que là-bas, au bout du couloir, il te faudra franchir l'ombre bleue du grand goulot d'étranglement où, tout à l'heure, un petit a été bousculé par les grands, qu'il n'y aura pas moyen de faire autrement, et que cette seule perspective suffit à t'oppresser.

Assis en classe à la table du fond tu respires ; mais ce couloir, ces couloirs…

 

*

 

Il n'y a plus personne dans le grand couloir quand je passe, mais c'est toujours l'angoisse.

 

8 septembre 2016