PROLONGATIONS

 

 

C'est le tout dernier jour des vacances. Je suis assis au centre de mon petit mandala familier sous les trois bouleaux. Léo joue dans le jardin, les ânes broutent, les criquets stridulent. On entend aussi au loin une voix d'enfant (je crois que c’est River qui, comme Léo à l'instant, joue avec son papa). Tout cela est très doux, très paisible ; sur la scène du Villard l’été ainsi joue les prolongations…

 

31 août 2009

 

 

© Lionel Seppoloni, tous droits réservés.