Index de l'article

 

 

 

LE TEMPS DES ESCAPADES

 

 

Juste le temps de vivre — le temps des escapades en forêt et sur les crêtes, du ramassage des premières girolles. L'enfant sur le dos j'avance en direction de la grande montagne (les Grands Moulins). Sifflements des marmottes sentinelles. Nous escaladons les gros blocs de ce pierrier où il aime tant crapahuter, attentifs et prudents. Beauté de l'instant. L'orage au loin. Le vent tiède. La chienne couchée près de moi. Les livres et le thé. Léo qui ramène son ballon et court pieds nu sur la terre. « J'ai un problème, papa, j'ai pris un pain dur ! » — Cela signifie qu'il a mangé le pain sec jeté aux oiseaux… « Papa, tu es bien au bouleau ? — Je suis très bien, au bouleau… — Papa, je n'arrive pas à attraper les feuilles du bouleau ! — Essaye avec le noisetier, mais ne les mange pas : tu n'es pas une chèvre ! — Papa… Papa… Papa… » 

 

29 juin 2009

 

 

 

© Lionel Seppoloni, tous droits réservés.