Index de l'article

 

 

 

LES COULEURS

 

Vigiedécembre2011noël 

 

Averses de neige : la cime du poirier disparaît.

Dans le décor des meubles d'autrefois tout rappelle à l'enfance. Redécouvrant soudain cette vieille version de l'histoire de Gilgamesh qu’on me lisait lorsque j’étais enfant, je ne sais plus qui est le lecteur adulte, et qui l'enfant.

On regarde à la fenêtre l'averse de neige.

Ce matin-là ma mère toussait après une nuit mauvaise. C'était des jours tremblants, jours précieux.

La voiture est tombée en panne, et les enfants s’en amusent.

Averses de neige. Dehors tout est blanc, tout est brillant.

On a repeint de couleurs vives, rouge et jaune, les vieux rails en bois, puis décoré le séjour de guirlandes lumineuses: toutes ces couleurs au cœur de l'hiver pour rejouer, comme on peut et tant qu'on peut, la belle scène de la naissance...

 

24 décembre 2011

 

 

© Lionel Seppoloni, tous droits réservés.