LA CHANSON DE DAVID

 

 

Qui est-ce qui chante ce matin

doucement, timidement,

avec insouciance, gravité

et puis l'accent américain

quel est cet étranger qui chante

sous le grand hangar vide

qui est-ce qui siffle avec lui, qui souffle, qui va de l’un à l'autre

et questionne

et rassure

et raconte

et relie entre eux les lieux les gens

les arbres les drapeaux les nuages 

qui est-ce qui carillonne ainsi du haut de la fenêtre

d'une voix aussi familière

à l’homme qu'au merle ?

 

27 juin 2012