Index de l'article

 

 

 

D’UN VIEIL ADOLESCENT

 

 Vigiedécembre2013crépuscule

 

Crépuscule — le bleu très sombre à la fenêtre, la maison vide que je peuple de pas perdus et de musique.

L’accordéon.

Les reflets.

Dans la vitre noire je discerne les traits d’un vieil adolescent qui travaille sa musique, rejouant obstinément la même mélodie maladroite à mesure que la nuit gagne (championne incontestable elle gagne à tous les coups sa partie quotidienne).

Puis voici le même qui écrit sur la table rouge et noire de son enfance.

Pour rien. Pas pour creuser, juste pour se rassurer. Pour faire semblant d’avancer avec la nuit, avec le temps, comme on fait des patiences ou comme on joue de la guitare ou de l’accordéon quand on est seul, quand on a peur de se retrouver vraiment seul.

 

(Ainsi filait ce tout dernier Noël du vivant de ma mère…)

 

Les Vellats, 25 décembre 2013