Index de l'article

 

 

 

SEUL !

 

 

Le public des parents et des enfants est rassemblé dans la petite cour de l'école. Soleil voilé, temps blanc, ni bien chaud ni vraiment froid. Les moineaux pépient follement. Les enfants chantent, seuls ou en groupe, la chanson qu'ils ont choisie. Léo est le dernier, et s'avance pour chanter « Seul » (du dernier Higelin). Il est très concentré, ne regarde pas les gens. Il est seul. Sa petite voix s'élève dans la cour et se mêle aux cris agressifs des moineaux. « C'est le retour des beaux jours, la saison des amours champêtres. L'alouette et l'hirondelle, le merle et le moineau chantent à tue-tête… » C'est un numéro d'équilibriste auquel il se livre, et je me rends compte maintenant à quel point la chanson est difficile. « Seul, je prends la route, chassant tous les doutes qui s'attaquent à ma voix… » Je regarde mon petit funambule, j'ai peur pour lui, mais les mots de la chanson conviennent si bien…

Soudain, parvenu presque à la fin, il se trompe et reprend les paroles du début. Il s'arrête avec un petit geste d'épaule et un sourire navré, touchant. Applaudissements. Le chœur des enfants reprend. Cela s'est fait très simplement. Puis Léo, accompagné de Clément et River, montre fièrement sa classe, tous les travaux de tous les élèves exposés dans l'école. Les enfants s'égaillent pour la kermesse. C'est la fin de cette année de CP-CE1, et sa maîtresse s'en va. La fête fait passer l'amertume de la fin : elle n’a jamais eu d’autre but.

 

28 juin 2013