Index de l'article

 

 

LE SAXOPHONE

 

Vigiejuin2017sax

 

La joie, c’est une fois de plus la musique qui la procure : elle brille dans l’or du Saxophone qui est arrivé aujourd’hui, elle se reflète dans les yeux de Clément qui l’amplifie, qui la démultiplie. Voici l’heure du premier son, plus proche du barrissement que de Charlie Parker, et nous rions. L’enfant est fier de pouvoir – ce n’est pas difficile – faire mieux que son papa. On en danserait presque.

Voici l’heure grave où la dure réalité du travail musical vient supplanter les fantasmes saxophoniques. On craint la déception : certains rêves ne s’en sont jamais relevés ! Mais comme on sait ce que c’est, on s’émerveille plutôt de pouvoir reconnaître assez vite, mais oui, derrière les barrissements, braiements, déraillements vocaux d’adolescent en mue et autres souffles rauques de jazzman asthmatique ayant mis son bec à l’envers, la voix du Saxophone.

 

16 juin 2017