Index de l'article

 

 

 

 Des distractions ordinaires

 

Vigiedécembre201806

 

Assis sur la colline dans l’air gris et déjà tiède de la débâcle, je regarde la montagne : le dôme saupoudré de neige du Grand Chat, les flancs sombres, la dentelle floue des feuillus et les villages pauvres aux toitures rouillées qui semblent ce qu’ils sont – de tout petits refuges. En contrebas une moto pétarade et l’on entend des bruits de travaux, de cognée, le vacarme du Gelon surtout, et le tout petit appel d’un roitelet qui se fraye un chemin dans les aigus. L’ami qui m’accompagne proteste contre son téléphone avec lequel il n’arrive pas à envoyer de messages, l’oiseau se joint à moi pour se gausser et lui dire « allez, laisse tomber le machin, la machine, écoute, regarde ! » ; puis mon propre machin fait sonner son saxo et voici que, mécaniquement, je laisse tomber stylo, carnet, roitelet et montagne pour soliloquer à propos d’un lave-linge… 

Adagietto 5e symphonie de Mahler