Index de l'article

 

 

 

La route début juin : on roule fenêtres ouvertes, il y a du relâchement et presque de l’insouciance dans l'air, moins de tension, du vent dans les cheveux et du flou dans le champ. Quelque chose de caché aussi...