Index de l'article

 

 

 

LA ROUTE COULE

 

Routejanvier2016coule

 

Sous l’œil voilé de la lune

dans la pupille du chat

entre les doigts et les plis

de la vallée délivrée

la route épanche sa plaie

dans le jour qui se rallume

la route coule à flot gris

et moi rouge gorge ouverte

avec mon sang et ma peur

je coule et chante avec elle

de ma voix de vieille lune

noyée dans l’eau de la gouille

je psalmodie ces paroles

encore alourdies d’hiver

pendant que mille corneilles

se déploient au firmament

et que dégorge la terre

que dégoutte la forêt

et dévale la débâcle

dans la vallée délivrée.

 

26 janvier 2016