Index de l'article

 

 

 

LE CALME

 

Routejuillet2016lecalme

 

Juillet. Le calme avant la tempête. Le calme dans la tempête. Le calme passée la tempête. Les ombres noires qui sifflent dans le vide, la grive draine qui traverse et disparaît dans les feuillages, les fleurs et les fruits, les meules dorées et le soleil qui fait briller le jaune d’un couple de bruants.

Les bruants jaunes ont pour seul chant ce qui ressemble à un cri d'alarme continu, un babillement strident qui n'a pas du tout l'insouciance du bavardage des hirondelles mais évoque plutôt l'affolement de quelque moineau hystérique. Le temps d'une brève halte, on entend leur cri qui bientôt se perd dans le grand calme sans fond de juillet.

 

2 juillet 2016