Music-hall

 

ellipse

 

Il se souvient du Music-hall

Du long couloir en entonnoir

Où la foule se dévidait…

 

Dominique A, « Music-hall »

 

 

 

Souffle rouge

entre ciel et terre

entre scène et cintres

s’entrouvre le rideau rouge

vertical

veines vides squelette à nu

le chanteur s’avance

il salue −

la peur en ellipses froides

souffle blanche

chante −

dans sa gorge un oiseau rouge

se déchire

s’invente

un nouveau corps un oiseau

d’outre-givre

trafique

d’étranges éternités

provisoires

danse

aux limites des lumières

immobile

puis remporte

l’oiseau le chant les lumières

dans sa gorge

aux plis du rideau fermé

quelques strass d’éternité

restent accrochés

bise

dans la salle vide

souffle vide.

 

© éditions Mutine, 1996 (extrait de D’un hiver à un autre).

Tableau de Laurence Sibille : « Ellipse », huile sur toile, 100x100cm.